Profil

Professeur d’Humanités numériques à l’Université de Trèves et co-directeur du Trier Center for Digital Humanities. Mentor du groupe de jeune chercheurs Stylistique computationnelle des genres littéraires (CLiGS) à l’Université de Würzburg, Chair de la COST Action Distant Reading for European Literary History et président de l’association Digital Humanities im deutschsprachigen Raum (DHd).

Éducation

Christof Schöch a fait ses études de Lettres modernes, d’Anglais et de psychologie à Fribourg-en-Brisgau et à Tours. Son mémoire de fin d’études portait sur François Bon (cf. www.tierslivre.net). Il a soutenu sa thèse de doctorat en littérature française, portant sur La Description double dans le roman des Lumières 1760-1800 (cotutelle de thèse, Kassel / Paris-IV), en 2008. Le Prix Germaine de Stael 2010 lui a été attributé pour cette thèse publiée chez Classiques Garnier. De 2004 à 2011, il était assistant en Lettres modernes à l’Institut de langues romanes de l’Université de Kassel. De 2011 à 2017, il a été chercheur au Département de philologie numérique de l’Université de Würzburg. En 2017, il a reçu l’offre de rejoindre l’Université de Trèves en tant que professeur d’Humanités numériques.

Intérets et activités

Les centres d’intérêt de Christof Schöch dans les domaines de la recherche et de l’enseignement sont, au niveau des méthodes, la philologie numérique (méthodes d’analyse quantitative des textes littéraires, production de ressources textuelles numériques). Au niveau des objets d’analyse, il travaille surtout avec le théâtre de l’âge classique et des lumières ainsi qu’avec le roman français moderne et contemporain. Il s’intéresse aussi aux nouvelles formes numériques de la collaboration scientifique et plaide pour l’accès ouvert et les ‘Open Humanities’. Il est un membre actif des communautés de la ‘Romanistik’ allemande et des Digital Humanities.

Contact
schoech@uni-trier.de